Accueil > De l’Appel du 18 juin à la refondation républicaine > Les grandes réformes de la Libération

Place dans les programmes

  • Troisième – Thème 3 : « Françaises et Français dans une République repensée », sous-thème 1 : « 1944-1947 : refonder la République, redéfinir la démocratie ».
  • Première ES/L – Thème 5 : « Les Français et la République », dans le cadre de la question : « La République, trois républiques ».
  • Première S – Thème 3 : « La République face aux enjeux du XXe siècle » dans le cadre de la question « La République, trois républiques ».
  • Première du lycée professionnel : chapitre « De l’État français à la IVe République (1940-1946) ».
Objectifs pédagogiques

L’étude vise à réactiver des connaissances sur la Résistance et les valeurs de la République, et à transmettre des connaissances concernant les principales mesures prises par le gouvernement dirigé par le général de Gaulle, en particulier la création de la sécurité sociale et l’octroi du droit de vote aux femmes. Les documents permettent également d’aborder, davantage au lycée, la complexité des relations qu’entretiennent les résistants et le Général à la Libération.

Introduction

Le programme du Conseil national de la Résistance (CNR) est au cœur de l’étude. Il permet d’identifier les profondes aspirations au changement nées de la Résistance. Les autres documents doivent faire apparaître dans quelle mesure ce programme a influencé les réformes mises en œuvre à la Libération.  Les malentendus qui accompagnent la refondation républicaine n’en sont pas absents et peuvent être évoqués.

Problématique

Comment la volonté de réformes née de la Résistance se traduit-elle dans la refondation républicaine à la Libération ?

Démarche pédagogique

La démarche proposée ici a été pensée pour le niveau 3ème.

Lien des documents avec le thème étudié : Libérer la France, rétablir l’Etat et relever la République : les malentendus de l’ « après-victoire » :

Le programme du CNR (document 1) démontre à quel point la volonté de refondation traverse les différentes composantes de la Résistance, et au-delà, de la société française, après la victoire. Cette refondation et le rétablissement de l’Etat, qui impliquent le retour des valeurs républicaines mais aussi de profonds changements économiques et sociaux, sont l’objet des réformes (documents 3 et 4) menées par le Gouvernement Provisoire de la République Française à la Libération. Le GPRF met en œuvre des mesures (nationalisations, création de la sécurité sociale…) inspirées par le programme du CNR, lequel rejoint sur de nombreux points les projets du général de Gaulle (document 2).

Mais  l’influence de ce texte doit pourtant être nuancée. Ainsi, par exemple, le plan Langevin-Wallon, qui prévoit la mise en œuvre de la démocratisation de l’enseignement figurant dans le programme du CNR, n’est finalement pas appliqué (document 5). Et l’extension du suffrage universel aux femmes (document 4), qui constitue la première réforme du gouvernement provisoire, n’apparaît pas dans le programme du CNR, mais dans l’ordonnance du 21 avril 1944 promulguée par le Comité français de la Libération nationale (CFLN) à Alger.

Justification de la mise en relation des documents :

L’étude a d’abord pour finalité de faire connaître aux élèves les points forts de la refondation républicaine : rétablissement de la démocratie et des valeurs républicaines, renouveau économique et social. L’étude du programme du CNR (document 1) permet de relever et classer les réformes envisagées. Le document 2 permet de montrer que le général de Gaulle, à la tête du pays, projette d’orienter sa politique en suivant l’esprit du programme du CNR, mais compte aussi demander aux résistants de « rentrer dans le rang » pour garantir l’unité nationale.

Les élèves peuvent alors établir le lien entre les idéaux de la Résistance (document 1) et les mesures prises à la Libération (documents 3, 4). Le professeur, enfin, peut utiliser le document 4 pour montrer que le renouveau ne se réduit pas à ce qui était préconisé par le CNR (exemple du droit de vote des femmes), et qu’il rencontre des limites : ainsi, si les femmes accèdent au droit de vote, elles sont peu représentées à l’Assemblée et dans les instances représentatives, tandis que le plan Langevin-Wallon n’est, lui, finalement pas appliqué (document 5).

Mises en activité envisagées et compétences testées, consignes, modalités d’organisation, production attendue :

La proposition suivante nécessite 3 séances de travail. La première séance commence par l’étude individuelle du programme du CNR (document 1). Les élèves sont invités à identifier le document (auteurs, date, circonstances de son élaboration et de sa diffusion…), ce qui doit permettre de le contextualiser avec l’aide du professeur et de réactiver des connaissances sur les acteurs et la chronologie des événements de la Seconde Guerre mondiale en France. Le texte est accompagné d’une légende : les élèves surlignent à l’aide de 3 couleurs différentes les passages qui témoignent de : – la volonté de rétablir la démocratie et les valeurs de la République française, – la volonté d’élargir la démocratie au domaine économique, – la volonté de donner aux citoyens de nouveaux droits sociaux.

Puis une correction collective est menée en classe entière, au cours de laquelle d’autres documents peuvent venir illustrer le rétablissement de la démocratie (des photographies d’électeurs, de la constitution de la IVe République par exemple). Les élèves sont ensuite invités à visionner en groupe classe le document 2. Une transcription écrite du texte du reportage leur est fournie. Un rapide questionnement oral permet de réactiver et de fixer les connaissances nécessaires : le général de Gaulle, reconnu comme chef par les résistants, prend la tête du pays à la Libération. On demande ensuite aux élèves quel passage du programme du CNR semble inspirer la seconde partie du discours présentée par le reportage. L’objectif est de montrer que les idéaux de la Résistance trouvent un écho dans les projets du général de Gaulle mais que celui-ci entend incarner un Etat fort qui garantit l’unité de la nation. Il demande donc aux résistants de « rentrer dans le rang ». Pour les deuxième et troisième séances, 6 groupes de travail sont constitués : 2 groupes par document (3, 4, 5). Chaque groupe est chargé de préparer une présentation du document qui lui est attribué pour l’ensemble de la classe.

Pour cela, il dispose de la leçon d’un manuel scolaire évoquant les réformes menées à la Libération, et d’un dictionnaire. Il doit montrer quelle(s) réforme(s) ou projet de réforme le document évoque, et à quel passage du programme du CNR on peut l’associer, en justifiant. Un rapporteur par groupe présente le résultat du travail mené  à l’ensemble de la classe. La confrontation des 2 présentations pour le même document permet une discussion. Les résultats sont validés ou invalidés, précisés et complétés par l’enseignant. La mise en commun finale permet de compléter un tableau de présentation de quelques mesures parmi les plus représentatives de la Libération. Si certains groupes terminent le travail demandé plus rapidement que les autres, on peut leur demander de rechercher d’autres réformes menées à la libération, ce qui permettra éventuellement d’enrichir le tableau. Pour conclure, les limites de l’influence du programme du CNR peuvent être évoquées par l’enseignant en partant des documents 4 et 5. Il est finalement possible de demander à chaque élève, individuellement, la rédaction d’un paragraphe présentant les principales réformes menées à la Libération.

Ressources complémentaires :

Bibliographie

Claire Andrieu, « Les réformes économiques et sociales du lendemain de guerre », in Jean-François Muracciole et Guillaume Piketty (dir.), Encyclopédie de la Seconde Guerre mondiale, Paris, Laffont, coll. Bouquins, 2015.

Sitographie

« La libération du territoire et le retour à la République », documents publiés à l’occasion de la session 2013-2014 du Concours national de la Résistance et de la Déportation Sur le portail de ressources du CNRD :

https://www.reseau-canope.fr/cnrd/axes/2014/4

La Lettre de la Fondation de la Résistance n° 74, septembre 2013, spécial Concours national de la Résistance et de la Déportation, sur le thème « La libération du territoire et le retour à la République» Sur le site de la Fondation de la Résistance :

http://www.fondationresistance.org/catalogue_2013_2014/appli.htm

Dossier « Le programme du Conseil national de la Résistance en perspective », Histoire @ Politique, revue électronique du Centre d’histoire de Sciences Po, n° 24, sept-déc 2014 Sur le site d’Histoire et politique :

http://www.histoire-politique.fr/index.php?numero=24&rub=dossier&item=224

Share This