Accueil > De Gaulle entre histoire et mémoire > De Gaulle et les mémoires de la guerre d’Algérie

Place dans les programmes

  • En classe de troisième ce thème peut être abordé lors de la présentation de la partie sur la décolonisation, selon les classes il peut être important de faire un point sur les mémoires et leur complexité.
  • En classe de Terminale L-ES-S, cette étude est l’une des deux études aux choix du thème « Le rapport des sociétés à leur passé. ». La question de ce thème est « les mémoires : lecture historique » avec une mise en œuvre à partir de « l’historien et les mémoires de la guerre d’Algérie ».

 

Objectifs pédagogiques

Les connaissances à mobiliser sont liées à l’Algérie, à sa colonisation et à sa décolonisation.

Les compétences sont très classiques. Il s’agit de situer et de caractériser une date dans un contexte chronologique, de mettre en relation des faits ou événements de natures, de périodes, de localisations spatiales différentes (approches diachroniques et synchroniques), d’identifier des documents (nature, auteur, date, conditions de production), de prélever, de hiérarchiser et de confronter des informations selon des approches spécifiques en fonction du document ou du corpus documentaire, de cerner le sens général d’un document ou d’un corpus documentaire, et le mettre en relation avec la situation historique étudiée, de rédiger un texte ou de présenter à l’oral un exposé construit et d’argumenté en utilisant le vocabulaire historique spécifique.

Introduction

Les attentats du 1er novembre 1954, ont provoqué une guerre de décolonisation en Algérie. Cela a accentué les tensions existantes entre les communautés européennes et algériennes. Le titre de guerre a été retenu officiellement qu’en 1999 avec les conséquences que cela entraîne pour la reconnaissance du statut des anciens combattants. En Algérie c’est la guerre de l’indépendance algérienne ou la guerre de libération nationale. A partir de là se construisent des mémoires concurrentes : celle des nostalgiques de l’Algérie française, celles des rapatriés (pieds-noirs et harkis, troupes supplétives de l’armée française), celle du FLN.

Problématique

Comment les mémoires de la guerre d’Algérie se sont-elles construites ? Comment l’historien a-t-il permis la réhabilitation de certaines mémoires ?

Démarche pédagogique

Pour l’enseignant, il s’agit de montrer à l’élève quelle est la démarche de l’historien. Il doit montrer comment l’historien se détache de l’affectif des « communautés de mémoires » (fiche éduscol)  pour atteindre l’objectivité. Cette étude doit montrer la rupture de l’unité de la Nation, la division des forces sociales et politiques (fiche éduscol) et l’évolution du processus politique.

Cette évolution du processus politique se fait essentiellement à travers la vision politique de De Gaulle (général et président de la République). Un De Gaulle d’abord favorable aux Français d’Algérie (document 1). Puis, par opportunisme politique et économique, il privilégie l’autodétermination, voire l’indépendance (documents 2 et 3). Enfin, il recherche le soutien des populations algériennes pour justifier sa politique (document 4). Il y a également un État qui participe à la réhabilitation de certaines mémoires (document 5).

Le travail des élèves pourraient se faire en trois temps. Un premier temps consisterait à faire une étude en groupe. Un groupe par document et donc par thème. Chaque groupe faisant un tableau de synthèse dégageant les informations importantes : nature, source, auteur du document, l’événement dont il s’agit, puis les causes qui ont engendré cet événement et enfin mettre en avant les impacts de l’événement.

Document
Nature
Source
Auteur
Thème /  événement
Causes de l’événement
Impacts de l’événement

Dans un second temps, une restitution orale doit être faite pour apporter à chacun les éléments à la compréhension du thème. Cela peut être fait sous forme de carte mentale.

Dans un troisième temps, il serait intéressant de replacer ces événements, ces ruptures sur une frise chronologique afin d’avoir une vision plus globale de l’évolution de la politique de De Gaulle en Algérie et de la prise en charge de ces mémoires par l’État.

1954                                                                                                                   2016

Tout ceci pouvant être fait sur une séance de deux heures. Une première heure pour l’étude à proprement parler, avec l’utilisation du manuel et éventuellement d’Internet. Puis une seconde heure pour la restitution et la mise en forme de la frise chronologique.

Ressources complémentaires :

Bibliographie

Chantal Morelle, De Gaulle. La passion de la France, Paris, Armand Colin. 2015.

Laurent Martin, « L’honneur du Canard enchaîné », L’Histoire n° 292, pp. 48-49

Guy Pervillé, « Le jour où De Gaulle a décidé l’indépendance », Les collections de l’histoire, N°15, pp. 80-81.

Benjamin Stora, Le mystère de Gaulle. Son choix pour l’Algérie, Paris, Ed Robert Laffont, 2009.

Pierre, Vallaud, La guerre d’Algérie. De la conquête à l’indépendance. 1830-1962. Témoin de l’Histoire, Paris, Acropole, 2006.

Importance des médias pour De Gaulle « Charles de Gaulle », in L’Echo du siècle, Dictionnaire historique de la radio et de la télévision en France, Paris, Hachette, Coll. Pluriel, 2001.

Sitographie

http://fresques.ina.fr/independances/fiche-media/Indepe00062/le-voyage-du-general-de-gaulle-et-les-manifestations-europeennes-et-musulmanes-decembre-1960.html

http://fresques.ina.fr/de-gaulle/fiche-media/Gaulle00216/allocution-du-4-novembre-1960.html

http://archives.ecpad.fr/wp-content/uploads/2010/06/barricade.pdf

http://fresques.ina.fr/de-gaulle/fiche-media/Gaulle00049/discours-du-29-janvier-1960.html

http://www.la-croix.com/France/Harkis-France-reconnait-responsabilite-2016-09-25-1200791576

Article provenant de la Revue des Deux Mondes sur l’autodétermination algérienne http://www.revuedesdeuxmondes.fr/article-revue/lengagement-algerien/

Discours du 4 juin 1958 au forum d’Alger

http://fresques.ina.fr/de-gaulle/parcours/0001/de-gaulle-et-la-guerre-d-algerie.html

Share This