Accueil > La République gaullienne > De Gaulle et la modernisation de l’économie

Place dans les programmes

  • Troisième – Thème 3 : « De Gaulle et le nouveau système républicain (1958-1969) » dans le cadre de l’étude de la présidence du général de Gaulle qui marque une nouvelle conception de la République et de la démocratie.
  • Terminale ES/L/S – Thème 4 : « Les échelles de gouvernement dans le monde de la fin de la Seconde Guerre mondiale à nos jours » dans le cadre du chapitre Gouverner la France depuis 1946 : État, gouvernement et administration. Héritages et évolutions.

Démarche pédagogique

Le retour au pouvoir du général de Gaulle en 1958 est le point de départ d’un nouveau régime politique, la Vème République mais il marque aussi la volonté de rénover l’économie française, une rénovation déjà amorcée sous la IVème République alors que la France doit se reconstruire. L’action des différents gouvernements qui se succèdent entre 1946 et 1958 a pu être entravée par l’instabilité dont souffre ce régime. Mais les efforts économiques ont pu être ralentis par les guerres de décolonisation en Indochine jusqu’en 1954 et surtout en Algérie à partir de cette même année. A son retour aux affaires le général de Gaulle trouve une France en proie à une forte inflation et une situation budgétaire catastrophiques avec plus de 1000 milliards de dettes à rembourser. Antoine Pinay est nommé ministre des finances (du 1er juin au 23 juillet 1958) puis Ministre des Finances et des Affaires économiques (du 23 juillet 1958 au 13 janvier 1960). Flanqué de Georges Pompidou, son directeur de cabinet, il lance une politique de grand emprunt afin de répondre à la crise budgétaire, de Gaulle craignant d’avoir à dépendre d’une aide américaine comme sous la IVème République. Le challenge s’avère délicat alors que les dépenses militaires représentent 28% des dépenses totales. Dans ces conditions, comment le général de Gaulle et ses gouvernements successifs ont-ils pu restaurer une situation budgétaire et moderniser l’économie française . L’étude pourra être menée selon trois axes.

  1. Moderniser la France : enjeux et moyens (documents 1et 2)
  2. Moderniser l’économie française : agriculture et technologies (documents 3 et 4)
  3. Moderniser l’économie française : Essai de bilan (document 5)

Activités

Document 1 : le professeur peut demander aux élèves de prélever les actions déjà réalisées en 1966 (1er paragraphe), les objectifs à atteindre à compter de 1967 (2ème paragraphe) et les moyens pour y parvenir. En croisant les documents 1 et 5, le professeur demande aux élèves si les objectifs semblent atteints d’après le texte de Paul-Marie de la Gorce.

Document 2 : Les élèves doivent donner leur définition de l’aménagement du territoire avant d’avoir visionné la vidéo et d’en proposer une définition simple après visionnage. Ils pourront donner des exemples d’initiatives facilitées par la DATAR à l’aide de l’ensemble des documents. Le document 4 permettra, ainsi, de montrer que la DATAR a soutenu des programmes de recherche dans le domaine des transports comme l’Aérotrain. Le document 5 apporte de nombreux exemples dans les domaines des infrastructures portuaires ou du réseau de transport autoroutier enfin, le document 3 doit suggérer que pour que l’agriculture soit productiviste et insérée au marché mondial elle nécessite des moyens de transports lui permettant d’alimenter aussi bien le marché européen que le marché national incarné par le marché de Rungis dans un contexte d’urbanisation de la France.

Document 3 : Après avoir proposé de décrire l’exploitation de Marcel Nézaire, le professeur fait réaliser par les élèves un schéma fléché permettant de montrer comment la volonté politique a pu permettre la modernisation de l’agriculture et sur quels facteurs elle s’appuie. Le schéma fléché attendu est le suivant avec les acteurs (en gras) et leur action.

A l’issue de ce travail, le professeur fait élargir cette réflexion en demandant si toutes les campagnes françaises répondent aux mêmes besoins et permettent la même réussite que celle de Marcel Nézaire (analyse critique).

Document 4 : Ce document permet de procéder à un travail de description de l’image. Celle-ci peut venir en complément pour la description de l’exploitation évoquée dans le document 3. Après avoir décrit le paysage, l’élève répond à la question suivante : «  En quoi ce paysage est-il emblématique de la volonté modernisatrice de la présidence du général de Gaulle ? ». Pour répondre à cette question, l’élève pourra s’aider (ou non) des autres documents.

Document 5 : Le professeur demande aux élèves de lister les domaines d’action du général de Gaulle, de montrer que sa politique fut un succès. Ce texte doit permettre aussi aux élèves de procéder à des travaux de recherches complémentaires par exemples sur la politique nucléaire française que ce soit pour ses applications civiles (production d’énergie à bas coût pour l’usager) ou pour ses applications militaires (notamment autour des navires à propulsion nucléaire ou de l’arme atomique dont les essais dans l’atmosphère s’achevèrent en 1996), sur les domaines aéronautique (Airbus) et spatial (création du CNES en 1962).

Ressources complémentaires :

Bibliographie

Fondation Charles de Gaulle, Charles de Gaulle, la jeunesse et la guerre 1890-1920, Paris, Plon, 2001.

Sudhir Hazareesingh, Le mythe gaullien, collection la suite des temps, Paris, Gallimard, 2010.

Mona Ouzouf, L’Ecole, l’Eglise et la République (1871-1914), Paris, Seuil, collection points Histoire n°165, 2007.

Aymeric Spriet (dir) Charles de Gaulle, 22 novembre 1890 : une naissance à Lille, Fondation Charles de Gaulle, 2011.

Share This